Églises et monuments classés

Eglise sous le vocable de Notre Dame

Le Coudray Saint Germer

Ce n'est qu'en 1215 que le village du Coudray - à l'origine simple métairie de l'abbaye de Saint Germer de Fly fut constitué en paroisse. L'église actuelle est un édifice composite des 16ème et 19ème siècles. Trop lourdement refaite au 19ème siècle en style gothique flamboyant, la nef ne présente plus de caractère d'authenticité. Il n'en est pas de même du choeur, qui montre un bel exemple d'appareil en damier et silex. Les fenêtres ont un réseau flamboyant à deux ou trois lancettes avec soufflets et mouchettes. L'intérieur est couvert d'un berceau brisé en bois et plâtre soulagé par des arcs doubleaux et des ogives. Le pavage du choeur de l'église est d'origine brayonne, en terre cuite rouge et beige.

Les vitraux

Les vitraux du chœur de l’église ont été refaits vers la fin du 19ième siècle par des vitraillistes de l’école de Beauvais. On y découvre les œuvres peintes de Guilbert (maître verrier à Paris et à Beauvais) et de Charles Levêque (peintre sur verre et faïence).

BANC D’ŒUVRE DU XVIème Siècle

L’édifice garde un très beau banc d’œuvre des années 1530, remanié au 19ème siècle. Celui-ci est en panneaux de chêne sculptés datant du 16ème siècle (période du début de la renaissance où l’on voit une influence Italienne de l’Art Grotesque). A l’origine ce meuble remplissait deux fonctions, il jouait un rôle de coffre-fort et il permettait aussi d’accueillir l’abbé donateur, et par la suite les membres du conseil de gestion lors des cérémonies religieuses. Traditionnellement, l’argent des quêtes, les titres de propriété et les registres étaient déposés dans le coffre du banc qui fermait à deux clés : l’une était confiée au principal marguiller de la paroisse et l’autre au curé. Le coffre ne pouvait s’ouvrir qu’en présence de ces deux personnages. Les 3 panneaux de devant ont des bustes de personnages féminins et masculins, de style naïf voir caricatural. Ils reflètent bien l’époque du début du 16ème siècle où l’on voit la fin d’un art médiéval réaliste (les portraits) en opposition avec les nouveautés stylistiques importées d’Italie (rinceaux et arabesques d’un bestiaire fabuleux).

La Châsse de Saint Babolein

Saint Babolein était le fondateur de l’abbaye de Saint-Maur des Fossés, abbaye dont les moines furent chargés de la reconstruction du monastère de Saint Germer de Fly à partir de 1036.

La Châsse abritant ses reliques était suspendue au-dessus du maître autel de l’église abbatiale. Le 26 juillet 1791, elle est emportée par les habitants du Coudray jusqu’à leur église paroissiale et la commune en reçoit l’attribution définitive trois mois plus tard. Elle est classée depuis 1901.

Office de Tourisme Intercommunale du Pays de Bray
11 Place de Verdun
60850 Saint-Germer-de-Fly
Tél : 03.44.82.62.74
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.